FRANCE-PARIS-01 04 2015-PI2015040100005-JEAN RASPAIL, JOURNALISTE, ECRIVAIN, VOYAGEUR ET EXPLORATEUR.
ICI, A SON DOMICILE PARISIEN.

Raspail

Jean Raspail, est un écrivain, journaliste, voyageur et explorateur.
Pendant les vingt premières années de carrière, il va courir le monde à la découverte de populations menacées par la confrontation avec la modernité.
En 1973 il s’autorise enfin à venir au roman et écrit son œuvre phare Le Camp des saints, dans lequel l’écrivain décrit la submersion de la France par l’échouage sur la Côte d’Azur d’une flotte de bateaux en ruine venue d’Inde, chargée de réfugiés.
À partir de ce moment-là, Jean Raspail écrira un grand nombre de romans couronnés de succès, parmi lesquels Septentrion (1979), Sire (1990) ou L’Anneau du pêcheur (1995).
Un certain nombre d’ouvrages évoquent également la Patagonie, à travers la revendication du royaume de Patagonie et d’Araucanie par Orélie-Antoine de Tounens, avoué de Périgueux, dans la seconde moitié du XIXe, tout autant que dans l’évocation de l’histoire et du destin de ces régions du bout du monde, notamment dans Qui se souvient des hommes (1986). En 1981, il se proclame lui-même « consul général de Patagonie », dernier représentant du royaume imaginaire d’Orélie-Antoine 1er.
Son œuvre a été plusieurs fois portée à l’écran, adaptations qui n’ont pas soulevé l’enthousiasme de l’auteur. Les adaptations en bandes dessinées de ses romans Sept cavaliers… (1993) et Les Royaumes de Borée (2003) par Jacques Terpant, sont par contre, tout à fait revendiquées par l’écrivain.

Présence : sam 25 et dim 26