Project Description

VALERIE-TOUREILLE-©-EMMANUELLE-MARCHADOUR

Présence : dimanche 22 novembre

Valérie Toureille, professeur des Universités, est une spécialiste de l’Histoire médiévale. Connue pour ses travaux sur le crime et la guerre (Crime et châtiment au Moyen Age, Azincourt etc). Elle aborde la biographie de Jeanne d’Arc sous un angle renouvelé.

Jeanne d’Arc – Perrin

Une nouvelle et forte biographie de Sainte Jeanne d’Arc, pour le centième anniversaire de sa canonisation.
Un siècle a passé depuis la canonisation de Jeanne d’Arc par l’Église. Un siècle durant lequel fleurirent en France comme à l’étranger nombre d’ouvrages sur cette grande figure féminine, plus ou moins fantaisistes. Et pourtant il restait à offrir un nouvel éclairage historique de Jeanne d’Arc, tant de fois convoquée par des écrivains, des juristes ou des essayistes. Tour à tour catholiques, républicains, socialistes ou monarchistes. Aujourd’hui, c’est une véritable biographie qui, faisant fi des légendes, revient à l’histoire et replace Jeanne dans son contexte, en partant des sources. Un travail d’autant plus nécessaire que, contrairement à une idée reçue, nous ne savions pas tout d’elle. Car de sa famille, de ses proches et des hommes de guerre qui l’ont accompagnée, tout n’a pas été dit, loin de là. Médiéviste de grande renommée, Valérie Toureille convoque au tribunal de l’Histoire ceux qui l’ont connue, femmes et hommes, amis ou ennemis, plus de cent cinquante témoins. Elle leur donne la parole, détaille les faits, éclaire l’action comme l’extraordinaire parcours de la « bergère » de Domrémy par les circonstances du moment et laisse au lecteur le choix de son opinion sur la geste johannique. L’auteur livre ici un ouvrage de référence qui renouvellera l’historiographie de la « Pucelle ». Condamnée à être brûlée vive en 1431 – elle n’a alors que dix-neuf ans –, innocentée et réhabilitée en 1456, proclamée par le pape Pie XI patronne secondaire de la France en 1922 – et par André Malraux « patronne du temps où les hommes ont vécu selon leurs rêves et selon leur cœur » –, béatifiée en 1909 et enfin élevée au rang des autels en 1920, Jeanne n’en a assurément pas fini de nous surprendre et de nous émerveiller. Il existe plusieurs façons d’aborder l’extraordinaire parcours de la « pauvre fille » de Domrémy, et autant de façons de l’interpréter. Valérie Toureille ne prétend pas trancher. 

Un « must » dont le plaisir de lecture se conjugue avec la rigueur historique.