Project Description

Présence : dimanche 24 novembre uniquement

Michel Bernard est né à Bar-le-Duc il y a soixante ans. Il écrit des récits historiques publiés par les éditions Perrin et des romans publiés par les éditions de la Table Ronde. Son dernier roman Le Bon Cœur a reçu le prix France Télévision et le prix des Rendez-vous de l’histoire à Blois en 2018.

Hiver 1814, Campagne de France – Perrin

« Le 26 janvier 1814, à Châlons-sur-Marne, Napoléon prend la tête de l’armée française pour repousser les phalanges coalisées qui ont passé le Rhin le 1er janvier et occupent l’Alsace, la Lorraine et le nord de la Bourgogne. Il a soixante mille soldats, majoritairement jeunes et inexpérimentés, l’ennemi deux cent cinquante mille. Alors que son entourage pense la défaite inéluctable, Napoléon guette, provoque, exploite les erreurs de ses adversaires et, déplaçant avec précision et rapidité ses modestes forces, enchaîne une série de combats victorieux qui semblent rendre possible l’incroyable. Le nombre, finalement, et les défections des maréchaux donneront à l’événement son issue logique.

Cette campagne commencée sous les neiges de janvier en Champagne, achevée dans l’aigre printemps des premiers jours d’avril en Ile de France, est aussi l’histoire d’un homme au sommet de son génie, que sa puissance abandonne jour après jour. Il est ce chef de guerre qui observe à la lorgnette le château et les rues de Brienne où il a grandi et qu’il va devoir canonner. Il est ce chef d’Etat qui continue d’administrer dans le salon d’un château, une chambre d’auberge, un presbytère, au hasard des étapes, un empire en peau de chagrin. Il est ce cavalier sous les intempéries, au milieu de ses maigres troupes harassées et valeureuses, qui chemine à travers une région dévastée, une population violentée, en méditant des combinaisons stratégiques audacieuses. A la fin, il est cet homme seul qui, retiré dans une pièce du château de Fontainebleau, tente de s’empoisonner. » (Michel Bernard)