Project Description

Présence : samedi 23 novembre

Historienne des religions de l’Antiquité, Marie-Françoise Baslez est professeur émérite à l’université de Paris Sorbonne. Ses travaux porte sur la cohabitation inter-religieuse et sur la gestion du pluralisme religieux dans l’empire romain au moment où émerge et s’y diffuse le christianisme. L’universalisme chrétien se construit dans la diversité des Eglises d’Orient et d’Occident.

Comment les chrétiens sont devenus catholique Ier-Ve siècle – Tallandier 

L’histoire de la fondation et de l’installation du christianisme dans l’ensemble du monde romain en quelques siècles à peine, la conversion de plusieurs dizaines de millions de personnes font aujourd’hui l’objet d’une très grande curiosité dans le public. C’est depuis ses tout premiers siècles d’existence que le christianisme a connu la division et que sont apparues des divergences sur la manière de suivre les préceptes évangéliques et d’organiser les communautés chrétiennes. Dès la reconnaissance de la nouvelle religion par l’empereur Constantin au début du IVe siècle, il fallut proclamer que celle-ci était « catholique », c’est-à-dire, en grec, universelle, tant les pratiques et les croyances étaient diverses. C’était l’aboutissement de très longs débats spirituels, intellectuels mais aussi politiques, sous-tendus par la division du monde méditerranéen entre Orient et Occident, bientôt entre deux empires (puis deux aires culturelles) le plus souvent opposés.