Project Description

Présence : samedi 23 novembre

Directeur d’études emérite à l’École pratique des hautes études (Sciences religieuses ), JR Armogathe est correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres.

Dictionnaire des saints et grands témoins du christianisme – CNRS

Le sort tragique des martyrs chrétiens a entraîné une vénération de leurs dépouilles, qui s’est étendue aux saints moines et moniales et aux fondateurs d’ordres religieux. Peu à peu, une galerie de « grands témoins » s’est constituée, rassemblant des milliers de saints : martyrs et confesseurs, moines et docteurs, pieux laïcs et saintes femmes. Par le témoignage de leur vie, leur prédication ou leurs actes de charité, les saints ont rempli le paysage cultuel du christianisme : lieux-dits, prénoms, patronymes… jusqu’aux gares et aux stations de métro, les noms des saints sont devenus familiers. Entre légende et histoire, ce grand dictionnaire entreprend de les faire mieux connaître avec plus de 300 entrées, d’Aaron à Zénon de Vérone : saints et bienheureux catholiques et orthodoxes, d’Orient et d’Occident, mais aussi grands témoins anglicans et protestants.

Un dictionnaire monumental et unique afin de mieux comprendre, au plus près de la vérité historique, la personnalité, les écrits et la postérité de ces hommes et de ces femmes dont la vie a été retenue comme exemplaire par leurs contemporains et dont la mémoire est parvenue jusqu’à nous.

Newman – la sainteté de l’intelligence – Parole silence

John Henry Newman (1801-1890), est un des plus profonds et brillants penseurs catholiques du XIXè siècle. Eduqué à Oxford, ordonné prêtre dans l’Eglise d’Angleterre, il entraîna plusieurs brillants ecclésiastiques vers un approfondissement de la catholicité de l’Eglise, qui le conduisit à rompre avec une « Eglise basse » (Low Church), trop attirée par le protestantisme, puis à devenir catholique (1845) et être ordonné prêtre (1847). Mal considéré par la hiérarchie catholique, peu écouté des évêques, il rédige plusieurs traités importants sur le développement du dogme (dès 1845), sur l’idée d’Université (à l’occasion de la fondation d’une Université catholique en Irlande (1852), sur la logique de l’assentiment (1870), sur l’inspiration de l’Écriture (1884) et publie de nombreux sermons. Une attaque personnelle le conduit à rédiger une autobiographie (1867), qui fait de lui l’un des grands écrivains du XIXè siècle. Créé cardinal par Léon XIII en 1879, il a été béatifié par Benoît XVI en 2010 et sera prochainement canonisé.