Evrard Gaëtan

//Evrard Gaëtan
Evrard Gaëtan 2018-09-13T09:50:33+00:00

Project Description

Présence : sam 24 et dim 25

Auteur et dessinateur de BD historique et chrétienne. Avec Dominique Bar en 2017 paraît aux éditions du Triomphe Fatima, le jour où le soleil dansa et en 2018 Zita, le courage et la foi d’une impératrice , préfacé par S.A.R.I Archiduc Rudolf et Jean Sévillia.

Zita. Courage et foi d’une impératrice (Éditions du Triomphe)

Le destin de la dernière impératrice d’Autriche, bientôt béatifiée !

Traversant tout le XXe siècle avec un courage édifiant, Zita seconda son époux l’empereur Charles de Habsbourg dans son combat pour sortir l’Europe du premier conflit mondial. Veuve à 30 ans, pauvre et exilée, elle se voua à l’éducation de ses huit enfants et soutint la résistance anti-nazie lors du second conflit mondial. Après un exil de soixante-trois ans en Amérique, le retour de Zita en Autriche, en 1982, fut un triomphe. Une figure de femme à la Foi exemplaire.

Cette BD vient compléter celle créée à la mémoire de l’empereur Charles de Habsbourg (Charles Ier, l’Empereur de la Paix, le Lombard, 2007) béatifié en 2004 par Jean-Paul II. Elle est préfacée par Jean Sévillia, auteur de la biographie à succès de l’impératrice. L’historien est membre de l’Association pour la Béatification de l’Impératrice Zita. En effet, le procès de béatification de la dernière impératrice d’Autriche et reine de Hongrie a été ouvert en 2008 au vu des vertus remarquables qu’elle a exercées pendant sa vie.

Le duo Dominique Bar-Gaëtan Evrard (Fatima, le jour où le soleil dansa, 2017) met en images cette belle biographie. Œuvre à la dimension historique et religieuse, le scénario suit chronologiquement les bouleversements qui firent de la vie de Zita un véritable destin. Il est soutenu par le dessin de Dominique Bar dont le trait fin est très fidèle aux photos d’époque et documents historiques. Une BD hommage à partir de 12 ans.

Jérôme Lejeune (Éditions du Triomphe)

Le jeune Jérôme naît en 1926 à Montrouge. De formation classique, il s’oriente cependant rapidement vers la médecine. En 1951, il rentre dans le service du professeur Turpin pour s’occuper de ceux que l’on nomme alors les « mongoliens ». Dés cet instant, bouleversé par ses patients « privés de la plénitude de vie qu’on appelle liberté de l’esprit », Jérôme Lejeune met tout son cœur et son intelligence à la recherche d’un traitement : en 1958, il découvre l’anomalie sur le chromosome 21 à l’origine du handicap mental étudié. Cette découverte capitale fait de lui le « père de la génétique moderne ». Sa vocation de médecin en est renforcée, son amour pour les enfants malades ne s’éteint pas sous le poids des prix et des récompenses internationales. Au contraire, face à la menace de l’éradication médicale de ses petits patients, il s’en fait leur avocat et dénonce courageusement ce qui est pour lui un contresens absolu. Chercheur, médecin, défenseur de la Vie, Jérôme Lejeune a rayonné d’une foi intense, vécue au quotidien. Il a témoigné de l’Évangile avec sa science, faisant ainsi preuve de l’adéquation en la science et la Foi. Son procès de béatification et de canonisation s’est ouvert en juin 2007.