Project Description

Présence : samedi 21 novembre

Agrégée d’histoire et ancienne élève de l’ENS, Éléonore Challine est maître de conférences en histoire de la photographie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elle a notamment publié Une histoire contrariée. Le musée de la photographie en France (1839-1945) chez Macula en 2017. Ses recherches actuelles portent sur l’histoire des archives et collections photographiques aux XIXe et XXe siècles, ainsi que sur les relations croisées entre histoire de la photographie et histoire du design. Elle est rédactrice en chef de la revue Photographica.

L’Enseigne – Citadelles & Mazenod

Présence également d’Anne-Sophie Aguilar au salon.

« Là où il n’y a pas d’églises, je regarde les enseignes. » Victor Hugo, Le Rhin

Les enseignes commerciales, omniprésentes dans l’espace urbain, sont des objets peu considérés. Signes d’une société capitaliste et marchande, souvent jugées d’un goût douteux, dénoncées pour leur caractère vulgaire, leur agressivité publicitaire, les enseignes font mauvais genre. Chevillées à la culture populaire, elles sont pourtant partie intégrante de l’espace de la rue et de l’environnement visuel des passants. Malgré leur indéniable épaisseur historique, ces objets trop visibles ont été occultés par l’histoire culturelle et sociale.
Cet ouvrage propose de retracer l’histoire de l’enseigne, ou plutôt des enseignes, masse foisonnante et protéiforme à la fois pérenne changeante, à une époque charnière de leur histoire, des années 1850 à l’entre-deux-guerres.
Enquête collective et croisée sur un objet spécifique, L’Enseigne explore de nouvelles approches qui touchent à l’histoire de la peinture, de l’architecture, des arts décoratifs et du design, du graphisme et de la typographie, de la photographie, mais aussi à l’histoire sociale, urbaine, commerciale et publicitaire.