Berteloot Guillaume

//Berteloot Guillaume
Berteloot Guillaume 2018-06-27T13:36:53+00:00

Project Description

Présence : sam 24 et dim 25

Guillaume Berteloot est né en 1964. Il travaille dans la publicité et la communication, notamment pour les chantiers de l’Atlantique. Passionné par le dessin depuis ses 4 ans, il devient illustrateur et dessinateur de BD à partir de 1986.

1918, du printemps tragique à l’Armistice (Éditions du Triomphe)

Février 1918, la Russie est terrassée et les Allemands vont pouvoir alors exploiter et leur supériorité numérique et de nouvelles techniques de combats combinant troupes d’assaut et artillerie… Français et Anglais, épuisés en vaines offensives, intensifient la production de camions, de canons, de chars et d’avions et résistent in extremis aux trois offensives allemandes du printemps.

Foch a été nommé à la tête des armées alliées mais c’est l’application de la directive n°4 de Pétain, tactique défensive originale, qui met en échec les Allemands en juin et juillet 1918.

Dés la mi-juillet, Foch, aidé par l’arrivée des Américains, lance des offensives frontales qui obligent les Allemands, minés par le blocus maritime, à la retraite.

En septembre, depuis Salonique, Franchet d’Espérey ébranle définitivement l’alliance des puissances centrales.

Pour ne pas capituler complètement, les généraux allemands s’attachent ensuite à signer rapidement l’armistice. Si dans les capitales européennes, c’est le soulagement, le soir du 11 novembre 1918, Clémenceau confie avec lucidité au général Mordaq: « Nous avons gagné la guerre et non sans peine. Maintenant il va falloir gagner la paix, et ce sera encore plus difficile. » L’Armistice, une paix ratée ?