Bercé Yves-Marie

//Bercé Yves-Marie
Bercé Yves-Marie 2018-09-06T09:59:57+00:00

Project Description

Présence : sam 24

Marie-Yves Bercé est Membre de l’Institut, Professeur émerite d’Histoire moderne à la Sorbonne et Directeur honoraire de l’Ecole des chartes.

Violence et répression dans la France moderne (Cnrs)

Guerres de religion, révolte des Croquants, complots, répressions: aux XVIe et XVIIe siècles, des images de violence accompagnent les débuts de la France moderne. Parce qu’ils touchent l’ensemble de la société, ces débordements éclairent par contrecoup les évolutions de l’ordre public, de l’appareil d’État, du champ pénal de la justice. Leurs répercussions dévoilent les capacités de contrainte de l’État et le pouvoir de rétorsion qui fonde son autorité. C’est à travers cet angle d’interprétation novateur qu’Yves-Marie Bercé décrypte les mutations de la société et de l’État monarchique entre le temps du roi guerrier du XVIe siècle et celui du souverain autoritaire centralisateur du siècle suivant. Meurtre du baron de Fumel par une foule protestante en 1561, assassinat du duc de Guise en 1589, soumission des villes calvinistes dans les années 1620, coups de majesté des rois de France en 1588, 1617, 1661…
Autant d’épisodes majeurs, parmi beaucoup d’autres, narrés dans ce volume qui examine les réponses répressives du pouvoir. Ainsi se dessinent les transformations des institutions dépositaires de la violence d’État, tandis qu’à plus long terme, s’esquissent les orientations
politiques choisies par des générations de législateurs depuis l’étatisme de la Renaissance jusqu’à la naissance du despotisme des Lumières.

Esprits et Démons (Vuibert)

On croyait jadis dans la province de Tarente que la piqûre d’une araignée réveillait les chagrins d’amour et pouvait se guérir par une transe musicale. De tels comportements surgissent à des époques et des lieux divers. Au XIXe siècle, les médecins ont réuni ces phénomènes sous l’appellation d’hystéries collectives.

Certaines crises sont devenues célèbres et scandaleuses par leur ampleur et leur durée, comme les convulsions jansénistes à Paris au XVIIIe siècle, ou les délires des femmes de Morzine dans les années 1860.

Ces phénomènes d’hystérie collective nous éclairent sur les conditions de vie et les préoccupations des communautés qu’elles ont touchées. De la Laponie à Haïti, des fêtes de village aux internats, de l’ère moderne jusqu’à la période la plus récente, Yves-Marie Bercé raconte la folie des hommes et leurs tentatives pour l’expliquer.