Project Description

Présence : samedi 21 novembre

Nicolas Baverez, historien et économiste, éditorialiste au Point et au Figaro, est l’auteur de Raymond Aron – Un  moraliste au temps des idéologies (1993, rééd Perrin, « Tempus », 2006) et plus récemment de En route vers l’inconnu (Perrin, 2008), Après le déluge – La grande crise de la mondialisation (Perrin 2008 ; rééd 2011), Réveillez-vous (Fayard, 2012), Lettres béninoises (Albin Michel, 2014), Danser sur un volcan (Albin Michel 2016), Chroniques du déni français (Albin Michel, 2017), Violence et passions (L’Observatoire, 2018), Le Monde selon Tocqueville (Tallandier 2020) et L’Alerte démocratique (L’Observatoire, 2020).

Le Monde selon Tocqueville – Tallandier

Cent-cinquante ans après sa mort, Alexis de Tocqueville reste un mystère. Trop libéral pour la droite, trop aristocrate pour la gauche, il est un démocrate de raison et non de cœur.

Son génie est d’avoir pensé la démocratie dans toutes ses dimensions, notamment sa face sombre – la tyrannie de la majorité et sa passion pour l’égalité – qui peut la faire basculer dans le despotisme. Voilà pourquoi il est d’une actualité saisissante au moment où les nations libres traversent une crise sans précédent depuis les années 1930. Nul mieux que lui n’a montré que la démocratie peut s’effondrer de l’intérieur, sous l’effet de l’individualisme, des émotions collectives et de la fascination pour la violence. Nul mieux que lui n’a souligné qu’elle dispose de formidables ressources pour relever les défis nés des transformations du capitalisme, des régimes ou des idéologies qui entendent la détruire. Car Tocqueville est aussi un combattant de la liberté, qui a lutté pour l’abolition de l’esclavage, la réforme du système pénitentiaire et l’enracinement de la République. Un combattant de la liberté qui nous rappelle qu’elle dépend de l’engagement de chacun à la défendre.