Alexandre Philippe

//Alexandre Philippe
Alexandre Philippe 2018-10-19T09:23:13+00:00

Project Description

Présence : dim 25

Philippe Alexandre a été pendant plus de 27 ans éditorialiste à RTL. Pendant dix ans, il a animé une émission politique sur France 3 avec Serge July et Christine Ockrent. Il a également collaboré à divers journaux et magazines, dont Paris-Match, Le Parisien, Investir, Le Figaro littéraire

Il a écrit, avec Béatrix de L’Aulnoit, La dame des 35 heures, et plusieurs biographies (entre autres La reine Victoria, Antonin Carême, Anne d’Autriche…).

Thomas Cook : 1808-1892, L’inventeur des voyages (Robert Laffont)

Béatrix de l’Aulnoit et Philippe Alexandre nous révèlent le destin d’un pionnier méconnu, dont le nom est pourtant célèbre dans le monde entier. Leur biographie a le souffle de l’aventure, portée par cette magie de l’ailleurs à laquelle le nom de Cook reste attaché depuis qu’il la fit découvrir au plus grand nombre.

Quand Jules Verne publie, en 1872, son Tour du monde en 80 jours, les Anglais lisent dans le Times le récit du vrai voyage de Thomas Cook, parti deux mois plus tôt pour son premier tour du monde organisé. Ce génie du tourisme a tout inventé : la publicité, la brochure de voyage, l’agence, le coupon d’hôtel, le traveller’s cheque… Il a créé le « voyage pour tous ». Il n’est pourtant jamais allé à l’école.
Le 5 juillet 1841, Cook affrète son premier train pour emmener 570 militants à un meeting anti-alcoolique. Puis il organise une excursion à Liverpool pour 1 200 travailleurs : c’est un tel succès qu’il en monte une autre quinze jours plus tard. Il s’aperçoit alors que non seulement le voyage détourne les excursionnistes des tavernes mais qu’en plus il éduque ceux qui ne savent ni lire ni écrire. Pendant quinze ans, il fera visiter la Grande-Bretagne aux Anglais, avant de leur faire traverser la Manche et découvrir Paris, l’Italie, Constantinople, la Terre sainte, où aucun touriste ne s’est encore hasardé…
En 1863, ses premiers tours à Genève, Chamonix et Lucerne vont lancer l’hôtellerie alpine. En 1869, il sera le seul Anglais présent à l’ouverture du canal de Suez. Jusqu’à la fin du siècle, il possédera l’unique flotte de bateaux de croisière du Nil et sera le maître de l’Égypte. Ce qui va faire sa fortune.